Cibler les « Likes » Facebook pour lutter contre lobésité ?

Des chercheurs de l'Hôpital pour enfants de Boston se sont penchés sur le rapport entre le taux d'obésité et le nombre de « Likes » liés à la télévision.

Ils ont alors mis en évidence que, dans un périmètre ciblé, plus les utilisateurs de Facebook appréciaient des contenus liés à la télévision, plus le taux d'obésité était élevé.

A l'inverse, plus les utilisateurs de ce réseau social « Like » des éléments liés à une activité physique dans une zone déterminée et moins cette zone est touchée par l'obésité.

Selon l'étude, la ville comprenant le plus grand nombre de clics « Like » concernant la télévision a un taux d'obésité supérieur de quatre points à la ville comprenant le plus faible nombre de « Likes ».

Cela ne signifie pas qu'un fan de télévision est forcément obèse, mais cela permet de cibler des zones et aider « les campagnes publiques de santé » à cibler plus facilement une population, selon John Brownstein, directeur de l'étude.

Minceur

· Un conjoint sur deux veut faire maigrir son partenaire
· Pour maigrir, il faut dormir
· Maigrir à tout prix, ce soir sur M6
· Le coaching, efficace pour perdre du poids
· LHAPIfork, la fourchette minceur intelligente
· Lobésité en France ralentit
· Cibler les « Likes » Facebook pour lutter contre lobésité ?
· Les crèmes amincissantes, la solution minceur ?
· Les sushis, le hara-kiri minceur ?
· Pour mincir, rien de tel que les amis... minces !