Lobésité « légère » diminuerait les risques de mortalité

Il faut distinguer plusieurs types d'obésité afin d'en déterminer les causes réelles sur la santé. En fonction de l'Indice de Masse Corporelle (IMC) les scientifiques distinguent 4 niveaux d'obésité :

- le surpoids lorsque l'IMC est compris entre 25 et 29 ;
- obésité lorsque l'IMC est supérieur ou égal à 30 ;
- obésité de grade 1 lorsque l'IMC entre 30 et 34 ;
- obésité de grade 2 et 3 lorsque l'IMC est supérieur ou égal à 35 en fonction du poids d'origine.

Les scientifiques américains ont épluché 97 études mettant en relation l'IMC et les causes de mortalité. Le Pr Katherine M. Flegal du Département Statistiques de santé des Centers for Disease Control and Prevention aux USA et son équipe ont pu alors publier des chiffres représentant un nombre de 2.88 millions de personnes aux États-Unis mais aussi au Canada, en Europe, au Brésil ou encore en Inde, au Mexique...

Ils ont alors relevé que l'obésité « légère » ne peut être associée à une mortalité plus élevée. Le surpoids, le premier niveau de l'obésité ne peut donc être remis en cause dans les risques de mortalité. En effet, en cas de surpoids, les risques de mortalité quelles qu'en soient les causes, sont inférieurs à 6 % par rapport à une personne ayant un IMC dit "normal".

Comme quoi, les poignées d'amour peuvent tout à fait constituer une preuve de longévité...

Minceur

· Les crèmes amincissantes, la solution minceur ?
· Des bactéries pour perdre du poids
· Manger à des horaires réguliers pour éviter de prendre du poids
· Le docteur Arnaud Cocaul et son SAV des régimes
· Vogue bannit les mannequins adolescents et anorexiques
· Comment Beyoncé a perdu ses kilos de grossesse
· Le coaching, efficace pour perdre du poids
· Maigrir malin : toutes les bonnes astuces pour maigrir efficacement
· Manger moins le matin pour manger moins sur la journée
· Le gène de lobésité est aussi celui du bonheur