Le gène de lobésité est aussi celui du bonheur

Les résultats publiés dans la revue Molecular Psychiatry constatent que les personnes obèses ne sont pas, pour autant, malheureuses. Ils se sont interrogés sur le lien génétique entre obésité et dépression. Ils ont alors repéré que le FTO, principal gène responsable de l'obésité, était aussi associé à une réduction de 8 % du risque de dépression.

Les chercheurs ont fait ce constat après avoir étudié plus de 17 000 échantillons ADN (issus d'une recherche précédente) venant de 21 pays différents. Précédemment, d'autres études avaient relevé que la dépression avait une composante génétique à 40 % mais le rôle du FTO en tant que réducteur de risques de la dépression n'avait jamais été révélé.

Le lien entre obésité et dépression n'est donc pas celui qu'on croit : l'idée que les personnes obèses devenaient dépressives et les personnes dépressives obèses, est donc enfin mis à mal !

Minceur

· Lobésité en France ralentit
· Tenir un journal alimentaire aide à perdre du poids
· Beyoncé dévoile son secret minceur
· Pour mincir, mangez des pommes... avec la peau
· Comment Beyoncé a perdu ses kilos de grossesse
· Les hommes ne sont pas conscients de leur poids
· Les sushis, le hara-kiri minceur ?
· Manger à des horaires réguliers pour éviter de prendre du poids
· Contrôler ses émotions pour perdre du poids
· Le régime portfolio anticholestérol, pour mincir en prenant soin de sa…