Lobésité en France ralentit

La 6e étude OpEpi-Roche qui a lieu tous les trois ans relève que l'épidémie d'obésité ralentit et les observateurs n'enregistrent aucune évolution ces derniers mois.

En 2012, la population en surpoids en France est estimée à près de 15 millions de personnes dont 7 millions d'obèses. C'est la première fois depuis 15 ans que le nombre de personnes rejoignant cette population stagne.

25 714 personnes âgées de plus de 18 ans ont participé à l'étude. Les chercheurs ont ainsi pu déterminer certains profils. Les femmes sont plus sujettes que les hommes (15,5 % des femmes contre 14,3 % des hommes) et le statut social peut aussi jouer son rôle. En effet, 30 % des personnes étant endettées en fin de mois sont victimes d'obésité mais aussi de diabète.

Les difficultés pour les personnes à faibles revenus d'accéder à une alimentation de qualité et le stress lié à cette situation financière pourrait être un facteur d'obésité. Les conditions de vie déterminent aussi nos habitudes alimentaires, au regard des chiffres entre les régions : si seulement 12 % des Bretons sont touchés par l'obésité, c'est le cas de 18,6 % des Alsaciens et de 21,3 % des habitants du Nord-Pas-de-Calais.

Après des années de campagnes sur l'alimentation, les politiques publiques auraient-elles portées leurs fruits (minceur) ?

Minceur

· Être infidèle fait maigrir
· Des bactéries pour perdre du poids
· Le défi du coach, plus de 4 kilos perdus à mi-parcours
· Pour maigrir, il faut dormir
· Rentrer de lécole à pied, efficace pour lutter contre lobésit…
· Les crèmes amincissantes, la solution minceur ?
· Un vaccin pour lutter contre lobésité à létude
· Manger doucement permet de maigrir
· Les sushis, le hara-kiri minceur ?
· Avoir une bonne vision de soi pour ne pas prendre de poids