Les personnes qui lisent les étiquettes nutritionnelles sont plus minces

Ce sont les résultats d'une étude menée par des chercheurs de l'Université Saint Jacques de Compostelle, en Espagne. Ces femmes attentives à l'affichage nutritionnel auraient également un indice de masse corporelle inférieur de 1,49 point en moyenne par rapport aux autres.

La présence d'étiquettes nutritionnelles sur les produits (détaillant le nombre de calories, de lipides, de protéines, de glucides...) serait donc une bonne idée pour lutter contre l'obésité.

À noter également : ces étiquettes sont davantage lues par les personnes habitant dans les villes, et par les femmes (74 % contre 58 % pour les hommes).

Les personnes non-fumeuses, également, y seraient plus attentives. Les fumeurs « ont des habitudes moins saines au quotidien, ce qui, par conséquent, fait qu'ils ne s'inquiètent pas autant du contenu nutritionnel des aliments qu'ils consomment, selon nos résultats », expliquent les chercheurs.

Minceur

· Une revue pour comprendre et sinformer sur lobésité
· François Hollande sort son livre de recettes minceur !
· Lhuile dolive fait maigrir
· Quand nos neurones contrôlent notre poids
· Le défi du coach : le succès dAnthony Brihi
· Blonde, rousse ou brune, elle ne fait pas grossir
· La tisane pour lutter contre le grignotage
· La grenade, un coupe-faim naturel efficace
· Manger à la bonne heure, le secret pour ne pas grossir
· Fitbit lance le pèse-personne intelligent