April 2016 Archive

L’IMC chez les bébés, un bon indice pour prédire l’obésité ?

Peu fiable chez les enfants, l’indice de masse corporelle serait pourtant efficace pour estimer les risques d’obésité à l’âge de 2 ans, selon une équipe de chercheurs américains.

L'IMC chez les bébés, un bon indice pour prédire l'obésité ?

On le sait : bien que fréquemment utilisé pour diagnostiquer le surpoids ou l’obésité chez les adultes, l’ indice de masse corporelle (IMC) n’est pas une mesure fiable chez les enfants. Ainsi, en juin 2014, une étude américaine menée sur 50 000 jeunes âgés de 4 à 18 ans avait montré qu’il existait une “marge d’erreur” de 25 % environ ( source ). Impossible, donc, de déclarer qu’un enfant ou un bébé est en surpoids ou en situation d’obésité à partir de cette seule mesure…

Sauf que selon une récente étude du Children’s Hospital of Philadelphia (CHOP, aux États-Unis), l’utilisation de l’IMC chez les tout-petits permettrait quand même de prédire certains risques d’ obésité . Un outil qui, selon les chercheurs, serait même plus fiable que la courbe de croissance…

Pour vérifier cette hypothèse, les scientifiques ont travaillé à partir des dossiers médicaux de 74 000 enfants américains, qu’ils ont suivi pendant 5 ans (de 2006 à 2011). Résultat ? 31 % des enfants âgés de 2 mois et dotés d’un IMC qualifié d’”élevé” par les chercheurs étaient en situation d’obésité à l’âge de 2 ans. Et 47 % des bébés de 2 mois dotés d’un IMC “très élevé” étaient obèses à 2 ans.


À 6 mois, l’IMC et la courbe de croissance seraient aussi fiables

“Nous avons remarqué qu’à l’âge de 2 mois, un IMC élevé pouvait indiquer un risque tout aussi élevé d’obésité à partir de l’âge de 2 ans” résume Babette S. Zemel, principal auteur de ces travaux publiés dans la revue spécialisée Pediatrics . Cependant, poursuivent les chercheurs, vers l’âge de 6 mois, la courbe de croissance et l’IMC montrent la même fiabilité.

Pour rappel, l’indice de masse corporelle se calcule en divisant le poids (en kilogrammes) par la taille (en mètre), celle-ci étant élevée au carré. Cette mesure n’est pas totalement fiable chez les femmes enceintes et les grands sportifs, puisqu’elle ne différencie pas la masse musculaire de la masse grasse… En général, les professionnels de santé préfèrent utiliser l’impédancemétrie, un outil beaucoup plus précis qui permet d’évaluer la masse grasse uniquement.

Posted by admin in santé

7 jours de menus "minceur et ventre plat"

Petit déjeuner
40 g muesli bio sans sucre ajouté, lait d’amande
1 kiwi
Déjeuner
Velouté de cresson
Pavé de cabillaud, choucroute
Café sans sucre
Carré de chocolat noir
Dîner
Soupe de potiron, 2 œufs au plat, purée de pommes de terre, épinards
1 portion de camembert, tartines de sarrasin
Salade de fruits
(1/2 pomme, 1/2 poire,  1/2 orange)
Infusion de romarin

Pour faire son muesli on prend…

Recettes vitaminées au kiwi

Posted by admin in santé

La masturbation masculine en 11 idées reçues

En fait, la masturbation repose sur le rythme, le contact, la dynamique, et la pression. Il existerait 3 ou 4  techniques masturbatoire de base. Un homme peut se caresser à pleine main, à deux mains, avec trois doigts, avec deux doigts (comme un anneau) ou avec le revers de la main. Chaque quête du plaisir est unique. Pendant cette découverte, les hommes peuvent aussi utiliser des objets, des textures, choisir leur zone de confort (lit, douche, bain) et explorer sans complexe toutes leurs zones érogènes (testicules, fesses, anus, poitrine…). La méthode la plus classique est celle du va et vient. « Mais certains hommes se sont adaptés à des contextes particulier et  ont développé des techniques hyper personnelles de masturbation. La seule difficulté  est de les transposer dans un vagin » explique le docteur Pierre Desvaux.  « Si l’homme a acquis une méthode inadaptable au vagin pour atteindre l’orgasme, il aura peut-être du mal à être satisfait d’une relation sexuelle avec sa partenaire ».

Les secrets inavouables du pénis

Posted by admin in santé

L’amitié permet de lutter contre la douleur

L’amitié semble être un facteur clé de notre bonne santé mentale et physique. Cette nouvelle étude nous révèle que c’est aussi un excellent anti-douleur.

L'amitié permet de lutter contre la douleur

De plus en plus d’études mettent en avant les bienfaits santé de l’amitié, un médicament sans effets secondaires et peu onéreux ! Selon les résultats d’une nouvelle étude publiée dans la revue médicale Scientific Reports , l’amitié serait plus efficace que les médicaments à base d’opiacés pour lutter contre la douleur. Plus les personnes sont entourées, plus elles sont résistantes à la souffrance.

Les endorphines sont des hormones impliquées dans le circuit de la douleur. Ces hormones aux propriétés analgésiques favoriseraient aussi les liens sociaux. Sur cette base, les chercheurs de l’Université d’Oxford (Royaume-Uni) ont imaginé que les endorphines libérées par l’amitié pourraient être un antidouleur naturel aussi puissant que les médicaments à la morphine.

Ils ont recruté 1 100 participants et analysé le lien entre amitié (soit le nombre de personnes contactées au moins une fois chaque mois, mais moins d’une fois par semaine) et la tolérance à la douleur.

Les résultats de cette étude ont révélé que les participants très entourés et ayant des liens sociaux plus forts auraient une tolérance à la douleur plus élevée. L’étude nous apprend aussi que des niveaux plus élevés de stress sont aussi associés à des réseaux sociaux plus petits…

Comme l’amitié est souvent impliquée dans notre santé physique et sociale, il est important pour les chercheurs de comprendre les mécanismes neurobiologiques de la construction sociale.

« En tant qu’espèce, nous avons évolué pour prospérer dans un environnement socialement riche, mais dans cette ère numérique, les lacunes dans nos interactions sociales peuvent faire partie des facteurs négligés qui contribuent à la détérioration de notre santé », conclut Katerina Johnson l’auteure de l’étude.

A lire aussi:

Contre le stress, l’amitié serait efficace

Amis : 6 conseils pour entretenir vos amitiés

L’amitié aiderait à rester en bonne santé

Posted by admin in santé

#blackoutattoo, la tendance dark du tatouage

Le tatouage total noir est à la mode. En attestent les nombreux posts sur Instagram sous le hashtag #blackoutattoo.

#blackoutattoo, la tendance dark du tatouage

Pas besoin de baigner dans l’univers gothique pour se laisser tenter par le “Blackout Tattoo”. Ce tatouage est à la mode. Une certitude : il ne faut pas avoir peur du noir ni de l’encre ! Cette technique révélée par un tatoueur de Singapour, Chester Lee, recouvre de noir une surface de peau pour ne laisser apparaître seuls quelques morceaux de peau nus (sans encre) selon les motifs désirés. Ce clair-obscur change du discret petit papillon sur le poignet ou la nuque. Le dessin doit se voir et marquer les esprits.

A photo posted by @vikki_leekx on Apr 17, 2016 at 9:43pm PDT

Pour certains c’est une affirmation symbolique de son identité ou bien un moyen de recouvrir un ancien tatouage dont on se serait lassé.

Reste que ce tatouage massif ne doit pas se faire à la légère. La dermatologue Nina Ross, interrogée par L’Obs, invite les candidats potentiels à réfléchir avant de se jeter à l’eau. Pour réduire les risques d’infection et d’allergie, il convient de s’assurer du professionnalisme du tatoueur auquel on confie cette mission “total black”. Il est impératif de “confier son corps à un tatoueur expérimenté qui travaille dans les règles de l’art. Dans un salon qui respecte les contraintes imposées par la loi, avec du matériel stérilisé et de l’encre de qualité”, insiste la dermatologue sur L’Obs .

Enfin, si on doute de son tatouage, mieux vaut reporter sa décision. Car une fois installé, il s’avère plus difficile de s’en débarrasser. Le détatouage représente une intervention plus coûteuse (plusieurs milliers d’euros) et plus lourde que le simple tatouage-bijou qu’on exhibe à la plage.

En attendant, les plus frileux peuvent se contenter de se rincer l’œil avec ces œuvres corporelles très arty exhibées sur Instagram #Blackouttattoo :

A photo posted by autumn (@wtevrpunk) on Apr 16, 2016 at 11:24pm PDT

A lire aussi : Tatouage : comment s’en débarrasser ?

Tout ce qu’il faut savoir avant de se faire tatouer

Tatouages: une personne sur dix souffre de réactions cutanées

Posted by admin in santé

Le thé à la menthe boosterait la mémoire

Pour améliorer votre mémoire, buvez du thé à la menthe et faîtes infuser de l’huile de romarin.

Le thé à la menthe boosterait la mémoire

Le thé à la menthe et le romarin seraient excellents pour préserver la mémoire, selon les résultats d’une é tude présentée à la British Psychological Society .

Les chercheurs de l’Université de Northumbria (Royaume-Uni) ont mené une étude avec 180 participants qui ont été répartis au hasard pour recevoir un verre de thé à la menthe, une infusion à la camomille ou de l’eau chaude. Avant qu’ils consomment leur boisson, ils ont rempli des questionnaires portant sur leur humeur. Après vingt minutes, les participants ont évalué leur mémoire et un certain nombre d’autres fonctions cognitives.


La mémoire stimulée par le thé à la menthe et l’arôme de romarin

L’analyse des résultats a montré que le thé à la menthe poivrée avait amélioré de façon significative la mémoire à long terme, et la concentration contrairement à la camomille et à l’eau chaude. La tisane à la camomille a ralenti considérablement la mémoire et ralenti la vitesse d’exécution par rapport à la fois à la menthe poivrée et à de l’eau chaude.

«Il est intéressant de voir les effets contrastés sur l’humeur et la cognition des deux tisanes différentes. Les effets améliorant et stimulant de menthe poivrée et les effets calmants et sédatifs de camomille observés dans cette étude sont en accord avec les propriétés revendiquées de ces herbes” a conclut le Dr Mark Moss, chef du département de psychologie de l’université de Northumbria et auteur de l’étude.

Les chercheurs ont aussi analysé les effets sur la mémoire de l’huile de romarin sur une population de plus 65 ans. Ils ont constaté que l’arôme de romarin a considérablement amélioré la mémoire prospective, celle qui permet de se souvenir des évènements qui vont avoir lieu et qui organise la vie au quotidien par rapport à la pièce sans arôme ou la pièce parfumée à la lavande.

«Ces résultats appuient des recherches antérieures indiquant que l’arôme de l’huile essentielle de romarin peut améliorer le fonctionnement cognitif chez les adultes en bonne santé. C’est la première fois que des effets similaires ont été démontrés pour la santé des plus de 65 ans. Une enquête plus poussée est nécessaire pour comprendre les bénéfices potentiels de ces arômes tout au long de la durée de vie » a conclut Lauren Bussey, co-auteure de l’étude.

A lire aussi:

L’excès de sucre impacte la mémoire

L’activité physique serait bonne pour la mémoire

Pourquoi est-il si bon de boire du thé ?

Posted by admin in santé

Quelques minutes de sport intense suffisent pour s’entraîner

Pas de temps pour le sport ? Cette excuse n’est plus valable si on en croit des chercheurs canadiens.

Quelques minutes de sport intense suffisent pour s'entraîner

Vous n’avez qu’une poignée de minutes dans votre journée de “wonderwoman” à consacrer à l’activité physique. Résultat, vous préférez ne rien faire. Grosse erreur, vous diraient les chercheurs de l’université Mc Master d’Hamilton d’Ontario au Canada. Ceux-ci affirment même qu’une minute d’ entraînement intensif donnerait les mêmes bénéfices que de longues séances à transpirer.

Le chercheur a réalisé une expérience sur 27 personnes non sportives qui ont été divisées en trois groupes. Alors qu’un groupe ne suivait pas d’entraînement, un second devait faire du vélo trois fois par semaine à intensité modérée pendant 45 minutes. Le troisième groupe était soumis à un régime d’exercices en fractionné, à savoir une alternance entre phases de haute intensité pendant 20 secondes, et de récupération pendant deux minutes, le tout sur une durée totale de trois minutes.

Douze semaines plus tard, à l’heure du bilan, le troisième groupe a affiché les mêmes améliorations au niveau cardiovasculaire ainsi que d’une perte de poids identique au groupe qui s’était exercé plus longuement. Sur la durée totale du test, 6 heures de “pédalage à fond” a eu les mêmes effets que pédaler pendant 27 heures de façon plus modérée.

Autrement dit, vous gagneriez autant à faire du sport intense sur des sessions de courte durée que de faire des entraînements nécessitant plus d’endurance.

Les résultats de ces travaux ont été publiés dans la revue Plos One . Ils confirment les avantages de pratiquer certaines activités en fractionné en vogue comme le HIIT (entrainement en intervalles de haute intensité) ou le CrossFit.

A lire aussi : Le Crossfit : focus sur un système de préparation physique intense

Fitness : c’est quoi le Pound ?

Posted by admin in santé

Une thérapie génique qui rajeunit de 20 ans ?

L’entreprise américaine BioViva affirme avoir rajeuni de 20 ans les cellules de sa PDG Elizabeth Parrish grâce à une thérapie génique. L’annonce soulève de nombreuses questions éthiques.

Une thérapie génique qui rajeunit de 20 ans ?

Elle affirme que ses cellules ont rajeuni de 20 ans. Elizabeth Parrish, PDG de l’entreprise américaine de biotechnologie Bioviva USA, a annoncé avoir elle-même testé une thérapie génique rajeunissante, développée par sa compagnie. La thérapie génique est une technique qui utilise de l’ADN ou de l’ARN pour soigner ou prévenir des maladies. Elle consiste généralement à injecter dans les cellules une molécule d’ADN ou d’ARN pour remplacer ou modifier l’expression d’un gène.

En septembre 2015, alors âgée de 44 ans, Elizabeth Parrish reçoit deux types de thérapies géniques : l’une visant à empêcher la perte musculaire liée à l’ âge et la seconde ayant pour but de protéger les chromosomes du vieillissement. En effet, avec l’âge, les télomères, courts segments d’ADN situés aux extrémités des chromosomes, raccourcissent. Ce vieillissement de l’ADN peut entraîner “diverses maladies liées à l’âge et des infirmités“, explique BioViva USA dans un communiqué. En rallongeant les télomères, l’entreprise espère ainsi rajeunir les cellules .


Des globules blancs rajeunis de 20 ans

Pour Elizabeth Parrish, l’allongement des télomères a été testé sur ses globules blancs (également appelés leucocytes), des cellules du système immunitaire . En septembre 2015, les télomères de ses globules blancs mesurent 6,71 kilobases (unités de taille de l’ADN). En mars 2016, ils atteignent 7,33 kilobases. “Cela signifie que les globules blancs d’Elizabeth Parrish ont biologiquement rajeuni d’une vingtaine d’années“, soutient BioViva. La compagnie assure par ailleurs que ces résultats ont été validés par deux organismes indépendants, la Healthy Life Extension Company (HEALES) et la Fondation pour la Recherche en Biogérontologie. “Les thérapies actuelles n’offrent que des bénéfices marginaux pour les personnes souffrant de maladies liées à l’âge“, déplore Elizabeth Parrish. “De plus, la modification du style de vie a des impacts limités pour traiter ces pathologies. Les avancées en biotechnologies sont les meilleures solutions, et si ces résultats se révèlent exacts, nous avons écrit l’histoire“, se félicite-t-elle. Pour approfondir cette étude, BioViva souhaite à mesurer l’évolution de ces télomères sur une plus longue durée, étendre l’expérience à d’autres cellules du corps d’Elizabeth Parrish, mais aussi à d’autres volontaires.


“Un bas niveau de charlatanisme médical” ?

Si les premières données sont exactes, il s’agit du premier succès mondial d’allongement des télomères par thérapie génique chez un individu humain“, rappelle l’entreprise. En effet, de telles manipulations avaient déjà été effectuées sur des cellules en culture in vitro et sur des souris, mais jamais encore sur l’homme. Cette nouvelle est très bien accueillie par certains scientifiques et par les mouvements transhumanistes, qui prônent l’usage des sciences et des nouvelles technologies pour contrôler la santé, le vieillissement et la mortalité de l’homme. Elle déchaîne cependant des controverses chez une grande partie de la communauté scientifique internationale. En effet, les résultats n’ont – pour le moment – pas été publiés dans un journal scientifique reconnu ni validés par d’autres chercheurs. D’autre part, la technique de thérapie génique employée sur Elizabeth Parrish reste en grande partie secrète. “Il est probable qu’on se souvienne de l’expérience comme d’un bas niveau de charlatanisme médical ou, peut-être, du début improbable d’une époque où les gens bénéficient de modifications génétiques non plus pour traiter une maladie, mais pour inverser le vieillissement” relève le magazine du Massachussetts Institute of Technology (MIT). Ce dernier avertit également des risques de tester une telle thérapie sur les humains, sans avoir mené de sérieux essais au préalable.

Actuellement, des thérapies géniques commencent à être utilisées pour soigner certains cancers comme les leucémies , certains déficits immunitaires ou encore certaines maladies rares comme la myopathie et la mucoviscidose .

>> A lire aussi :

Faire du sport rajeunit les cellules

Les premiers signes du vieillissement apparaissent dès la vingtaine

Peut-on ralentir le processus du vieillissement grâce à notre alimentation ?

Etre mère de famille nombreuse protège du vieillissement

Posted by admin in santé

Le nombre de décès dus aux cancers diminue

Baisse du nombre de morts, baisse du nombre de cas et amélioration du taux de survie, les chiffres sur le cancer en France sont encourageants.

Le nombre de décès dus aux cancers diminue

En France, le combat contre le cancer semble être efficace. En effet les nouveaux chiffres publiés par l’Institut national du cancer (InCa) sont engageants. Le nombre de morts dus aux cancers en France a baissé pour les hommes et les femmes. Chez les enfants, l’espérance de vie a augmenté de 5 ans. Et de façon plus générale, le rapport indique qu’il existe une diminution du risque de développer un cancer.


Le nombre de cancers diminue

385 000 nouveaux cas de cancers ont été relevés en 2015 en France, dont 211 000 nouveaux cas pour les hommes touchés majoritairement par les cancers de la prostate, du poumon et du côlon-rectum . Ces chiffres sont encourageants, car ils sont en baisse de 1,3 % par an entre 2005 et 2012, liée à la baisse de l’incidence du cancer de la prostate .

Le rapport révèle 174 000 nouveaux cas pour les femmes, chez qui le cancer du sein reste de loin le plus fréquent devant les cancers du côlon-rectum et du poumon.

L’Institut a constaté un ralentissement de la progression ( 0,2 % par an entre 2005 et 2012 au lieu de + 1,6 % entre 1980 et 2005), lié à la baisse de l’incidence du cancer du sein.


Le taux de mortalité diminue

149 500 décès par cancer ont été estimés par l’Institut en 2015, dont 84 100 pour les hommes avec le cancer du poumon au 1er rang, devant les cancers du côlon-rectum et de la prostate . Les femmes sont 65 400 à mourir, principalement du cancer du sein , puis du cancer du poumon , et du cancer du côlon-rectum.

On dénombre chaque année en moyenne 1 750 nouveaux cas de cancers chez les enfants, mais la survie a augmenté significativement de 5 ans après le diagnostic pour l’ensemble des cancers, avec des taux de supérieur à 80%.

Et, la diminution du risque de faire un cancer au cours de la vie se confirme, car, d’après les conclusions du rapport de l’InCa, les diagnostics précoces, les dépistages, et l’amélioration de l’efficacité des traitements jouent un rôle prépondérant. 43 000 patients ont été inclus dans des essais thérapeutiques en 2014 (+ 97 % par rapport à 2008).

A lire aussi:

Bientôt un vaccin contre le cancer ?

Le sport permettrait de lutter contre le cancer

Côlon, sein, prostate : on survit plus à ces trois cancers

Posted by admin in santé

La fessée provoquerait des troubles du comportement

Elle vous démange, et pourtant il vaudrait mieux qu’elle n’atteigne jamais les fesses de votre enfant. En effet, la fessée serait inutile et provoquerait des troubles du comportement.

La fessée provoquerait des troubles du comportement

La fessée est une punition inutile qui provoquerait des troubles du comportement selon les résultats d’une étude publiée dans la revue médicale Journal of Family Psychology . Une nouvelle bonne raison de trouver des solutions éducatives plus efficaces et de garder ses mains dans les poches.

La fessée est souvent au cœur des débats sur l’éducation des petits, à tel point que certains pays ont voté des lois l’interdisant, la considérant comme inutile d’une part et comme sévices corporel envers les enfants d’autre part. Le France reste récalcitrante à légiférer sur la fessée. Elle demeure un des rares pays européens à s’opposer à voter une loi l’interdisant. Elle a d’ailleurs été rappelée à l’ordre par Conseil de l’Europe qui estime que “le droit français “ne prévoit pas d’interdiction suffisamment claire, contraignante et précise des châtiments corporels”. Et qu’à ce titre, “elle ne respecterait pas le texte qui insiste sur l’obligation de “protéger les enfants et les adolescents contre la négligence, la violence ou l’exploitation”.


Inutile et dangereuse

Pourtant cette punition ne semble pas efficace et plutôt provoquer l’effet contraire et des troubles du comportement chez les enfants.

Les chercheurs de l’université d’Austin et du Michigan (Etats-Unis) ont réalisé une méta-analyse pour comprendre l’effet de la fessée sur l’éducation et les comportements des enfants.

Ils ont étudié les données médicales de 160 927 enfants sur une cinquantaine d’années. Ils ont pris en compte la fessée, d’autres châtiments corporels ainsi que les degrés d’intensité.

Les conclusions de l’étude sont claires. La fessée est une punition inutile, car les enfants qui ont reçu des fessées ne respectent pas plus leurs parents que les autres. La fessée est une punition dangereuse, car les enfants punis de cette façon ont un risque plus élevé de développer des troubles du comportement, comme l’agressivité, des problèmes mentaux ou cognitifs et des comportements antisociaux.

A lire aussi:

5 solutions pour éviter la fessée

Fessée : la France se fait taper sur les doigts par le Conseil de l’Europe

Fessée : pourquoi et comment ne pas en donner

Posted by admin in santé